Célébrons la fin de la guerre 14-18


Idéalement placé pour un «circuit du souvenir», notre camping permet en effet d’être bien situé pour visiter à la fois les sites du Nord, du Pas de Calais et de la Somme

Nous mettons à votre disposition les liens ci dessous qui vous permettront d’organiser au mieux votre périple et décider ainsi de visiter châteaux, monuments, musées, vestiges, cimetières ou mémoriaux

 

La guerre de 1914-1918 a marqué l’ensemble de nos régions


Les chemins de mémoire :

Mis en place par le conseil régional Nord Pas de calais pour permettre aux visiteurs de la région et les touristes de mieux appréhender les causes et les conséquences du premier conflit mondial.

 

Quatre chemins de visite vous sont proposés:

- Le principal est l’axe Arras / Ypres qui suit "l’épouvante balafre du front ". 

 

- Les trois autres axes évoquent des thématiques particulières :

     - L’axe de l’Est, entièrement situé dans le département du Nord, se consacre à la guerre du mouvement et la première occupation allemande.

     - Le circuit de l’ouest visite de littoral qui était la base arrière des armées alliées.

     - Le dernier circuit revisite la reconstitution d’après guerre.

Les batailles d’Artois:  Axe: Arras / Ypres

 

Notre Dame de Lorette, mai 1915 : Nécropole national Français: C'est la mémoire de ces "morts pour la France". Le musée vivant est situé sur la colline de Notre Dame de Lorette, le musée présente plus de 2000 pièces de collection ainsi que des reconstitutions d’abris souterrains avec animation laser.

Mémorial des batailles d’Arras et cimetière britannique des Faubourg d’Amiens de 1916 au 7 Août 1918 : Situé au nord de la citadelle, Faubourg d’Amiens à Arras abrite 2652 tombes. Le mur mémorial porte les noms des 35 942 disparus lors des batailles d’Arras. Un mémorial est consacré au Royal Flying Corps qui commémore la mort des 35 000 hommes, Britanniques, Néo-Zélandais et Sud-Africains.

La carrière Wellington, mémorial de la Bataille d’Arras, 9 Avril 1917 : Sous les pavés d’Arras, se trouvent les carrières d’extraction de craies creusées depuis le Moyen-âge. Reliées entre elles par les tunneliers Néo-Zélandais, ces « casernes souterraines » accueillirent jusqu’à 24000 soldats, dans l’attente de l’offensive.


Parc mémorial canadien de Vimy
, 9 avril 1917 : Le plus prestigieux des monuments canadiens d’Europe élevé à la mémoire de 11 285 soldats canadiens ayant laissé leur vie sur le sol français. La bataille fut l’acte fondateur de la nation. Le mémorial et les tranchées toutes proches incarnent un sanctuaire que le pays à la feuille d’érable veut protéger.

 

Ypres, Octobre 1914(Belgique)

Le première bataille d’Ypres, aussi appelée bataille de Flandres. Il s’agit de la dernière bataille majeure de la 1ère guerre mondiale, notamment avec la bataille d’Yser. Elles marquent la fin de ce que l’on nomma la cause à la mer.

Le centre d’Ypres : halles aux draps et l’église Saint Martin

Le musée In Flanders : situé au premier étage de la halle aux draps.

Chaque jour à 20h, sous la porte Menin, commémoration en l’honneur de tous les soldats du Commonwealth, par une sonnerie de trompettes des pompiers d’Ypres, (The last Post).

La bataille de la Somme (1 Juillet 1916)

Principale confrontation de la première guerre mondiale. Les forces britanniques et françaises tentèrent de percer à travers les lignes allemandes fortifiées sur une ligne Nord-Sud du côté Britannique, Péronne et Bapaume.

Albert : musée de la Somme 1916

Beaumont-Hamel : le mémorial Terre-Neuvien

Pozière : le mémorial à la première division Australienne et le monument aux chars

Thiepval : Le mémorial Franco-britannique

Ollivers la Boiselle : Lochnager Crater ( plus gros trou au monde de la 1ère guerre mondiale)

 

Villers Bretonneux : mémorial Saint Quentin.